Jan 282012
 
Cet article a été mis à jour le 1 octobre 2018
Réseaux Sociaux partage ISRI FRANCE Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo Print Mail
Temps estimé pour lire cet article : 3 min.

Pourquoi la pédagogie de demain sera l’animatique ?
(1re partie)

Chronique publiée le 28.01.2012 sur Le Journal du Net

L’auteur
Jean-Marc Soulairol est président du groupe ISRI (ingénierie des pratiques sociales, recherches et innovations en Sciences Humaines). Dynamicien, socio-psychologue et concepteur-réalisateur de formations, il pratique les Sciences Humaines et Sociales depuis plus de 20 ans.
——
Si vous êtes un bon formateur, soucieux d’efficience, vous faites sûrement de l’animatique sans le savoir ! L’animatique est une pratique de formation dont la méthodologie est celle de la pratique groupale et de la découverte ou de l’action.

L’animatique, en Sciences de l’Éducation et de la Formation, est le champ d’intervention (et de recherche) situé au confluent de la pédagogie des adultes, de la psychologie sociale et de la dynamique des groupes.

Initiée par Pierre De Visscher, professeur émérite de l’Université de Liège, directeur des Cahiers Internationaux de Psychologie sociale et administrateur-fondateur du CDGAI (Centre de Dynamique des Groupes et d’Analyse Institutionnelle), l’animatique se définit comme la science appliquée de l’animation des groupes restreints. C’est donc une science-action.

Elle se réfère à une attitude d’ouverture consistant à devenir CONCEPTEUR puis ACTEUR de son APPRENTISSAGE dans une boucle à effet « boule de neige ». L’apprenant construisant, ainsi, lui-même, véritablement le cœur de son apprentissage.

Autrement dit, un apprentissage à l’apprentissage des pratiques et des techniques pour que l’apprenant reste constamment un apprenant après sa formation.

Il ne s’agit donc pas (et c’est très important) de parler uniquement de formation, avec des exercices, pour laquelle il suffirait de fournir un effort temporaire et ponctuel aux théories que l’on pourrait dispenser… juste le temps de la formation.

Il s’agit bien, en revanche, de VIVRE, d’ANALYSER et de CONSCIENTISER les schémas majeurs de ces théories, de sorte qu’elles puissent être assimilées et utilisées opportunément après la formation, dans le quotidien de son activité professionnelle ou personnelle. En quelque sorte un apprentissage opérationnel incluant, en filigrane, une démarche cognitive d’apprentissage à l’apprentissage.

Dans la pratique, l’animatique s’appuie sur les expériences, les vécus des participants. Ainsi, ces derniers sont constamment sollicités pour présenter des cas issus de leurs expériences qui servent, alors, de support aux échanges.

Parallèlement, l’animaticien (c’est le formateur spécialisé en animatique, appelé aussi, dynamicien de groupe) doit pouvoir être capable de proposer des exercices structurés ou expérienciés ; qu’il aura pris soin d’élaborer préalablement et en lien avec les thèmes abordés au cours de sa formation.

Ces exercices ont pour but de déplacer ou de transposer les apprentissages sur l’étude d’un cas approchant une situation similaire réelle. Ils viennent en complément des situations vécues rapportées par les stagiaires ou en appoint si aucune situation n’est présentée.

Dans la deuxième partie, je terminerai mon exposé en abordant les différents aspects de l’animatique.

NB : si vous souhaitez commenter cet article, l’auteur vous conseille de lire d’abord la suite ici. Puis, de déposer votre commentaire au bas du deuxième article.

L'auteur

Pour en savoir +

Ce nouveau champ de recherche se situe au croisement de la dynamique des groupes, de la psychosociologie et des sciences de l’éducation.Formateur : Daniel FAULX, Professeur Ulg – Unité d’Apprentissage et de Formation continue des Adultes (UAFA – Faculté de Psychologie et de Sciences de l’Éducation), animateur-formateur dynamicien de groupes Merci de contacter le secrétariat ISRI isri@isrifrance.fr
La formalisation des propositions de formation ou d’intervention est ensuite envisagée, notamment la lecture et la préparation d’un cahier de charges ainsi que l’élaboration d’un séquentiel d’activités. Phases, conditions et procédures de préparation d’une session de formation sont ici abordées.Formatrice : Chantal FAIDHERBE, Formatrice intervenante-dynamicienne de groupes, diplômée d’études supérieures spéciales en intervention psychosociale (Ulg), licenciée en logopédie.
Prérequis : formation de base d’acteur psycho-social
Merci de contacter le secrétariat ISRI isri@isrifrance.fr
S’entraîner pour comprendre leur utilité selon les besoins qu’imposent les publics cibles.Formatrice : Jessica OURAGA, Psychologue, formatrice dans le domaine du travail, formée à la dynamique des groupes au C.D.G.A.I. Merci de contacter le secrétariat ISRI isri@isrifrance.fr
Préalable : avoir terminé la formation de base d’acteur psychosocial. Prérequis : Sensibilisation aux phénomènes groupaux, dynamique des groupes restreints, introduction à la science-action psychosociale et à la dynamique des groupes restreints, introduction à la psychologie collective, analyse organisationnelle et analyse institutionnelle.Formateur : Yves BODART, Psychologue, Formateur intervenant-dynamicien de groupes. Merci de contacter le secrétariat ISRI isri@isrifrance.fr
Toutes les formations clés-en-main ISRI sont homologuées par un certificat ou une attestation officielle et débouchent le cas échéant, sur un Plan de Progrès Personnel permettant à chaque participant de déployer sa stratégie d’action à l’issue du cursus. Elles sont, en outre, assorties d’un Protocole Post-Formation (De quoi s’agit-il ?)
Repérez rapidement les formations auxquelles vous souhaitez participer. Pour vous inscrire. Pour demander un renseignement. pour une date ou un lieu spécifique. Si vous êtes un particulier, vous pouvez bénéficier de conditions particulières : écrivez-nous. Toutes nos formations Clés-En-Main ISRI sont personnalisables, individualisables et adaptables.
La dynamique des groupes
de Jean Maisonneuve
Guide du jeune enseignant
de Fabrice Hervieu
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com