faq

 

                                               QUESTIONS FRÉQUENTESFAQ image ISRI
Voici une synthèse des questions les plus fréquemment posées par nos clients.


Q : Que veut dire APP ?

R : APP est l’acronyme de « Analyse des Pratiques Professionnelles » ou « Analyse de la Pratique Professionnelle ». L’Analyse des Pratiques Professionnelles consiste à développer la réflexion et à distancier le professionnel sur ses pratiques vécues comme « douloureuses » ou « questionnantes ». La méthode classique s’appuie sur l’approche clinique (voir définition). Elle se fait généralement en petits groupes (moins de 12 personnes ; quelquefois, deux groupes sont constitués).
Si le nombre de participants est supérieur à 10, la méthode employée est celle de la psychosociologie clinique et fait appel à l’animatique, science de dynamique des groupes restreints, et à la thérapie brève (systémie).

Q : Intervenez-vous dans les DOM ?
R : 
Indirectement, oui. Ainsi, nous avons été amenés à répondre à une action pour l’Administration Pénitentiaire prévue à la Maison d’Arrêt de BAIE-MAHAULT / GUADELOUPE et au Centre pénitentiaire de DUCOS / MARTINIQUE en 2009. Notre intervention ayant consisté à sous-traiter auprès d’un consultant-collaborateur local notre savoir-faire, nos méthodes et notre éthique. D’une manière générale, nous restons attentifs à toute demande émanant des DOM-TOM et, plus largement, de l’international.


Q : Que signifie RPS ?
R : Selon qu’on parle du monde de l’entreprise ou du milieu carcéral, l’acronyme RPS a une signification différente :

– Dans le monde de l’entreprise, il signifie : « Risques PsychoSociaux ». Les risques psychosociaux abordent, de manière sous-tendue, les problématiques liées aux relations interpersonnelles, organisationnelles ou structurelles. On y trouve, pèle-mêle : la gestion des conflits, le harcèlement (sexuel, moral), la gestion du stress, le burn-out (ou épuisement professionnel), les addictions, le suicide… bref, tous les phénomènes liés à la psychologie des personnes, aux relations interpersonnelles et aux interactions sociales dont les conséquences perturbent le fonctionnement normal d’une organisation. Le cabinet ISRI est spécialisé dans les risques psychosociaux.

– Dans le monde pénitentiaire, RPS signifie : « Remise de Peine Supplémentaire ». Il s’agit d’une réduction de peine accordée aux détenus ayant eu une bonne conduite au cours de leur détention ou ayant mis à profit leur temps d’incarcération pour se former ou travailler, par exemple. ISRI intervient depuis 2003 en milieu carcéral sous le nom d’HERMES.


Q : Je suis un PARTICULIER, puis-je me faire coacher en dehors de mon travail ?
R : Toutes nos interventions de coaching sont en fait des formations sur le terrain dispensées de manière très pratico-pratique (technique de la formation-action). Elles font généralement l’objet d’une convention de formation avec un déroulé précis des apprentissages. Par ailleurs, vous disposez, en tant que salarié, d’un volume d’heures de DIF à utiliser comme bon vous semble. Si vous nous demandez un accompagnement individuel personnalisé en qualité de particulier, nous pouvons y répondre, bien évidemment. Néanmoins, le coût de notre intervention reste le même, et vous ne pourrez pas vous faire aider financièrement.

Pour une réponse plus personnalisée, merci de prendre contact avec nous.


Q : Pouvons-nous demander une APP et une analyse institutionnelle en même temps ?
R : Il y a ici un point d’éthique qu’il nous faut aborder :

Pour chacune de ces missions d’analyse des pratiques professionnelles (APP) et d’analyse institutionnelle (AI), deux consultants aux compétences spécifiques sont nécessaires : un psychologue, un analyste.
Dans la pratique, lorsqu’ils interviennent dans une même structure, ces deux consultants n’échangent pas d’informations, leurs activités sont cloisonnées au risque de voir leurs travaux respectifs perdre de leur objectivité.
Alors, si d’aventure, vos collaborateurs soulèvent des problèmes de l’institution pendant les séances d’analyses des pratiques professionnelles, il y aura un risque d’interférence de cadres et d’incompatibilité d’action pour les intervenants. En pareille situation, nous préférons mettre fin à nos deux missions et vous proposer des solutions plus adaptées, par exemple, une supervision ou des groupes de parole ou/et une évaluation de qualité sociale de l’organisation.
Si les cadres sont respectés, alors OUI, nous pouvons intervenir pour l’analyse des pratiques professionnelles ET pour l’analyse institutionnelle.


Q : Je souhaite vous proposer mes services, comment pouvons-nous collaborer ?
R :
 Si vos compétences répondent à nos exigences de collaboration, détaillées à la rubrique nous rejoindre, vous pouvez nous transmettre un CV et une lettre de motivation incluant vos exigences financières et organisationnelles, notamment calendaires, entre autres.

Nous étudierons votre candidature dans les meilleures délais et, selon qu’il s’agira d’une d’une embauche ou d’une collaboration visant à conserver votre indépendance, une négociation fixera les modalités d’une rémunération ou d’une sous-traitance.

Protected with SiteGuarding.com Antivirus
Protected with GEO protection plugin